2018 L'Atelier

une pièce de Jean-Claude Grimberg

Paris entre 1945 et 1952, dans un atelier de confection, travaillent des femmes aux vies parfois complexes et difficiles. Avec l'arrivée d'une nouvelle finisseuse, leur routine semble totalement bouleversée.

Simone dont le mari a été déporté tente de se faire une place au milieu de ces femmes au fort caractère.

Les années passent et les liens se tissent entre les couturières. Le temps s'écoule, les vies évoluent, les instants de peine, de colère et de joie se succèdent. La complicité et la solidarité se font grandissantes.

Malgré les apparences parfois joviales de certaines, la guerre a laissé des traces dans les esprits.

Dans ces vies d'immédiat après guerre, les silences, les pleurs laissent paraître les moments insoutenables de la guerre que les rires renvoient au chapitre de l'histoire pour laisser place à l'espoir.

L’Atelier est une pièce remarquable. Il n’y a qu’une réplique qui sépare les rires des larmes.

 

C’est le talent de Jean-Claude Grumberg : donner au quotidien le pouvoir de dédramatiser la tragédie. On devine pourtant les souffrances des personnages dans la volonté farouche d’en rire, dans celle de vouloir oublier, dans les silences forcés.

Photos : l'Atelier 2018